Sites Pharaoniques de la Nubie

et Archéologiques

NUBIE  AVENTURE

KALABSHA
Gerf_Hussein_sur_l'ïle_de_Kalabsha.jpg
chapiteau Hathor-Kertassi.jpg
WADI EL SEBOUA
TEMPLE DE DAKKA
Temple d'AMADA
Temple DERR  (proche Amada).jpg
Pharaon soumet la Nubie.jpg
FORTRESSE DE QASR IBRIM.jpg
FOUILLES Qasr Ibrim.jpg
st anne faras cathedral sudan.jpg
Temple Ramses II site originel, d'Abou Simbel.jpg
Visite du Temple de Ramses II d'Abou Simbel .jpg
RAMSES 2, PHARAON de la Nubie
au Coeur du Temple Abou Simbel, chef-d'oeuvre du Pharaon RAMSES II

Sur chacune des images, il est possible de passer la souris pour en savoir plus

 

1/4

Sur l'Île de Kalabsha,

5 monuments ont été rassemblés, ce qui en fait un site d'un grand intérêt

Temple de Kalabsha, c'est le nom de l'ancienne cité de Talmis, où Mandoulis y était vénéré. Construit pas Auguste, à l'époque Ptolémaïque

Temple de Beit el Wali

Ramsès II l'a construit  au début de son règne, et dédié au Netjer Amon-Ré. les bas-relierfs le repérésentent victorieux dans ses batailles avec les ennemis de l'Egypte, dont Nubiens

Temple de Gerf Hussein ou du Dieu Ptah

Huit niches abritant des statues divines étaient aménagées dans cette salle comme autant de chapelles dans lesquelles Ramsès était entouré des dieux principaux de l'Égypte.

Chapelle de Dédoun ou mammisis

Ce lieu de culte était aussi dédié aux accouchements royaux, considérés comme sacrés

Kiosque d'Ak Kartassi, dédié à Hathor

Ce site servait pour les offrandes à Hathor, déesse de la Fécondité et de la Vie, symbolisée par la Vache, du lait de laquelle Ramses enfant se nourrissait

 

1/2

Site de Wadi El Seboua Vallée des Lions en arabe

point d'intersection des grandes routes caravanières; à l'origine à 4 kms, un coude du Nil réputé difficile pour les bateaux qui remontaient .

 

Temple de Wadi El Seboua

Ramses 2 celebre sa longévité (90 ans) au  travers des scènes représentant les fêtes-Sed, cérémonies-épreuves qui le renouvellaient  comme Pharaon (tous les 30 ans) aux yeux de son peuple. règne 66 ans

 

Temple de Dakka 

Consacré à Thot, dieu de Pnoubs ce temple d’origine ptolémaïque fut érigé à l’emplacement d’une ancienne fondation de Thoutmosis III, en témoignage d’une alliance fragile entre deux souverains (Ergamène, roitelet de Méroé et Ptolémée II)

 

Temple de Maharaka

D'époque Ptoléméenne tardive, ce Temple non décoré,ne fût jamais achevé et tente d'unifier les divinités Egyptienne et grecque. Dédié à Isis et à Serapis (figure où les grecs ont allié des caractérisques de Zeus à celles d'Horus)

 

1/2

Site d'AMADA

Temple de Amada

Dédié à Horus (tête de faucon, fils d'Isis et Osiris), ce Temple d'Amada, à l'intérieur magnifique (bas-reliefs) a été construit par le Pharaon Thoumôsis III, également grand constructeur comme Ramses 2. Entre eux, Akhenaton tenta d'imposer le Dieu Unifié Amon-Rê (d'où certains endroits à Amada, représentations abîmés)

Temple de Derr

Temple de type "spéos", creusés dans la roche. Selon les légendes des lieux de cultes, l'endroit où le monument divin est creusé, a été révélé par la divinité elle-même (ici Amon-Rê, et Ptah,)

Comme à Wadi es Seboua, ce site comportait une allée de Sphinx aujourd'huii perdue.

Tombeau de Pennout seul à avoir été sauvé dans les années 60

Pennout était un haut fonctionnaire servant fidèlement son pharaon Ramsès IV. Son tombeau était situé auparavant près de Ksar Ibrim. Pillé après son déménagement, des pans de mur ont été arrachés.De longs textes hiéroglyphiques gravés racontent sa vie, son œuvre. ses propriétés en Nubie, et donnent des détails sur l'éducation de ses enfants.

 

1/2

FORTRESSE DE QASR IBRIM

Qasr Ibrim était située, jadis, sur la plus haute des trois collines fortifiées qui se trouvaient sur la rive Est du Nil: Qasr Ibrim transformée en île en 1975 (les deux autres collines fortifiées, au nord et au sud, disparues sous les Eaux), témoigne de l’histoire de la Basse Nubie et ses relations avec les Egyptiens, Romains, Méroïtes et les autres, qui l’occupèrent durant près de 3000 ans.  Construite sur un site (temple, du Nouvel Empire (Ramses 2 ) Qasr Ibrim est une cité qui a été habitée jusqu'au XIXè siècle.

Des moines coptes s'installent au VIème siècle, transformant le temple en église. Les évêques nubiens y ont leur cathédrale jusqu'au XIVe siècle, construite au milieu de Qasr Ibrim.

À la fin du XVe siècle, les ottomans transforment la cathédrale en mosquée et renforcent les murailles. Une garnison y est maintenue jusqu'en 1811 où elle est chassée par les Mamelouks, eux-mêmes chassés en 1812 par Ibrahim Pacha.

À partir de 1840, le site est abandonnée.

La plupart des textes relatifs à la Nubie entre les VIIIe et XVe siècles, lettres privées, documents officiels, textes juridiques... proviennent de l'île de Kasr Ibrim.

Ses ruines sont aujourd'hui fragiles.

 

Site d'ABOU SIMBEL

Son déplacement dans les années 60 (remonté, sur le meme site) a été un grand chantier pour les ingénieurs de l'époque

Temple de Ramses 2

Erigé sous la XIXème dynastie, et dédié à la triade des dieux Ptah, Amon-Rê, et Harmakhis, le temple d'Abou Simbel représente plusieurs symboles; c'est le symbole de l'oeuvre du gigantisme, le symbole du mystère et également le symbole du sauvetage des 14 temples nubiens menacés dans les années 1960

Temple de Nefertari ou Petit temple d'Hathor

C'est la première fois en Égypte qu'une épouse de pharaon se retrouve représentée sur un temple, de plus au coté de son époux ou les statues mesurent la même hauteur 9,50 mètres.. Dédiée à Hathor, celle-ci est entièrement personnifiée sous les traits de Nerfertari, l'épouse préférée de Ramses 2, ou  Nefertari-mery-en-mut (aimée de Mut, Déesse symbolisant la Mère).

1/2
FOUILLES Qasr Ibrim.jpg